Mellakh et la magie des lieux

Abdelay Mellakh est né en 1942 dans le quartier de Mouassine, dans la vieille maison familiale aujourd’hui transformée en Musée de Mouassine. C’est dans cette maison qu’il eut aussi son premier atelier, nourrit des influences marquantes du quartier et de ses profusions de couleurs. La germination d’une œuvre trouvait là toutes ses essences.

Marrakech était déjà une ville cosmopolite, parcourue par les Rolling Stones, Moustaki, Roland Barthes et Nicolas de Staël. Au Maroc, les éditeurs de la revue Souffles marquaient une époque. Dans son atelier Abdelhay Mellak avait rassemblé bonne compagnie : des photos de Picasso, Bob Dylan, de Dali, les romans de Camus. Dans ce même derb Abdullah Ibrahim fit aussi ses premiers pas.

L’exposition « Mellakh, la magie des lieux » que nous présentons est une célébration multiple: une maison, un quartier, un peintre. Les peintures des années 1970 exposées évoquent la matrice d’une œuvre. La naissance des thèmes chers au peintre, le surgissement des symboles qui tissent ensemble l’oeuvre et son milieu sont illustrés.

Un grand peintre de la vie artistique marocaine est né ici, au coeur de Mouassine, et participe désormais à la métamorphose d’une vénérable maison familiale en lieu d’art.